Plus de 2 millions d’actifs sont touchés par le problème du retour au travail après une longue maladie. Le Service de Santé au Travail de Périgueux a décidé de se pencher sur cette question et d’y apporter quelques réponses. Retour sur l’atelier qui a eu lieu le 3 juillet dernier …

Philippe FRANCOIS, président et Laurent EECKE, directeur du Service de Santé au Travail de Périgueux Sarlat Nontron, organisaient dernièrement, en partenariat avec le Service de Santé au travail du Bergeracois, un temps de rencontre avec des représentants de la DIRECCTE et de la CARSAT, pour réfléchir ensemble au maintien dans l’emploi et à la réintégration des personnes atteintes de maladies chroniques évolutives (diabète, cancer, VIH, sclérose en plaque…)..

C’est ainsi qu’ils ont fait appel à Myrtille CABAYE et Sophie MARETTO. Les deux jeunes femmes ont fondé leur entreprise « Les éKlaireurs » après, pour l’une, un diplôme de management en entreprise, et pour la seconde, un diplôme de psychologue clinicienne et coach certifiée. Leur rôle désormais, grâce à leur double regard, est de soutenir les personnes qui ont dû quitter temporairement leur emploi, mais aussi d’accompagner l’entreprise (manager, collègues…) pendant l’absence et lors du retour de l’employé.

Comment reprendre son travail après une longue absence et retrouver sa place au sein de l’entreprise ? Comment les ressources humaines peuvent nous accompagner ? Comment changer le regard de nos collègues et de notre manager pendant la maladie ? Comment gérer nos futures absences pour raisons médicales ? …

Tant de questions posées et auxquelles Myrtille et Sophie, mais également les médecins et infirmières du Service de Santé, ont apporté des réponses, parfois générales, mais aussi parfois spécifiques lors de cas et d’exemples vécus et très concrets.

Des solutions existent. Le Service de Santé au Travail peut accompagner tout salarié et tout dirigeant à les trouver. Contacte-nous au 05 53 45 45 00

Lire aussi le dossier proposé par l’ANACT/Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail sur les maladies chroniques évolutives (MCE) qui concernent aujourd’hui 20 % de la population. Quatre personnes sur cinq sont en activité au moment de leur diagnostic. L’enjeu de développer des actions visant à améliorer leur maintien et leur retour dans l’emploi est capital. Les acteurs publics, le monde de la recherche, les associations et les entreprises se mobilisent pour produire réflexions, méthodes et guides. Ce dossier est consacré aux travailleurs atteints d’un cancer. Découvrir le dossier
Les éKlaireurs parlent de nous dans leur newsletter du mois d’août